ville lumineuse        
Polystyrène, lumière LED, post-it

L’architecte Jean Renaudie a écrit : « une ville est une combinatoire ».
Il dit que la complexité d’une ville découle de l’articulation des structures qui la composent, et qu’ainsi ces arrangements dépendent des énergies de liaison entre les éléments.

Mon travail s’inspire de ces mots.

Une multitude d’éléments qui s’arrangent et qui interagissent entre eux.
Ils se repoussent, ils s’encastrent, ils font la même taille ou non, ils se répondent… 

Ces éléments presque futuristes maquettes en polystyrène, éclairés de l’intérieur, rappellent cet habitat des peuples autochtones de l’extrême Nord du Canada qu’est l’igloo, cet abri fait de blocs de neige, si fragile au premier abord.

On se retrouve alors au milieu d’un décor potentiel de film, où l’on peut déambuler tels des géants, comme Gulliver, dans une ville de lilliputiens.

Une ville abandonnée, presque déserte et froide : seule la lumière enfermée dans ces modules rappelle peut-être la chaleur du foyer.

Dimensions variables, polystyrène, Lumière LED Post-It.

Dessin à l’encre de chine sur papier Canson;  22,7 x 14,8 cm; 24,7 x 24,7 cm